25 septembre 2017

Être orphelin : les conséquences sur la vie de tous les jours Les orphelins à l'école : la Fondation OCIRP lève le voile dans un numéro spécial du journal Mon Quotidien

La Fondation OCIRP et l’agence Éditions Spéciales Play Bac ont élaboré un numéro spécial « orphelinage », joint à l’édition du journal Mon Quotidien du 21 septembre 2017 et destiné à la cible des 10-14 ans.

Envoyé à 59 000 abonnés dont 8 000 enseignants, ce numéro présente avec réalisme et sensibilité les impacts du décès d’un parent dans l’enfance, notamment sur la scolarité et la vie à l’école. Ce support a également été tiré à 3 000 exemplaires pour être diffusé aux associations qui travaillent sur le terrain.

Ce numéro est l'occasion d'expliquer à tous ce que vit un enfant orphelin, ce que chacun peut dire ou faire pour être aidant et ce qui doit être évité afin de ne pas créer de souffrance supplémentaire.

Les lecteurs y découvrent des clés pour mieux appréhender cette question de la mort à l'école : les impacts concrets de la mort d'un ou des deux parents sur la vie quotidienne d'un enfant (santé, scolarité, orientation...), les interlocuteurs à qui peuvent s'adresser les enfants endeuillés et leur famille, des conseils de pédopsychiatres pour gérer ses propres émotions, des exemples de bonnes attitudes à adopter face à un camarade qui vient de perdre un parent…

Édition spéciale "Mon quotidien" réalisée avec la Fondation d’entreprise OCIRP 

  

L’objectif est aussi et surtout de libérer la parole, de faire savoir, de mieux connaître et de mieux comprendre. Ceci tant pour les copains et l’ensemble des élèves que pour l’équipe éducative, qui est très en demande d’outils d’information et de formation sur le sujet.

Ce numéro spécial comprend un focus sur les résultats de la grande enquête nationale « École & orphelins - Fondation OCIRP/Ifop », premier programme développé et financé par la Fondation OCIRP dans le cadre de son pôle « Études et Recherche ». Cette étude, dont les résultats sont quantitatifs et qualitatifs, a permis d’interroger 1083 orphelins et 940 enseignants et personnels de l’éducation. Publiés le 12 janvier 2017 dans le cadre d’un colloque au Conseil Économique Social et Environnemental, ces premiers résultats démontrent qu’il reste encore beaucoup à faire en termes d’information, de sensibilisation et de formation sur le sujet du deuil des élèves, notamment lorsqu’il s’agit de celui d’un père ou d’une mère.

Ce constat est aussi celui de tous les porteurs de projets soutenus par la Fondation, qui ont enfin à leur disposition une enquête de terrain leur permettant de sensibiliser de nombreux acteurs publics notamment.

L'infographie « Être orphelin : les conséquences sur la vie de tous les jours » ci-dessous est une image augmentée.

Elle contient des informations qui apparaissent lorsque l'on passe le curseur (ou le doigt sur un mobile) sur l'image.