9 mai 2016

L’art pour raconter la mort La compagnie Les Enfants de la Comédie, avec son nouveau projet de spectacle musical...

La compagnie Les Enfants de la Comédie, avec son nouveau projet de spectacle musical, aborde le sujet sous l’angle du déni.

Déni de l’enfant qui ne veut pas accepter que le parent soit mort et qui pense pouvoir changer les choses, refus des adultes d’évoquer clairement la mort en présence de l’enfant.

Ce spectacle musical destiné aux publics scolaires a pour objectif de créer un espace de parole autour de la problématique du deuil.

 

TRANSCRIPTION TEXTUELLE VIDÉO LES ENFANTS DE LA COMÉDIE

 Plan sur Marie-Noëlle, Les Enfants de la comédie, Boulogne-Billancourt, 92

Les Enfants de la Comédie, c'est une école de théâtre.

Actuellement, je travaille sur une nouvelle création qui s'appelle L'arrêt de bus, et dont le sujet est l'histoire d'une petite fille qui a perdu son papa et qui, d'une part, refuse cette idée et, d'autre part, est un peu dans le flou parce que les mots qu'elle a entendu c'est : " Il est parti, il a disparu", voilà.

Alors pourquoi est-ce que j'ai traité ce thème ?

A vrai dire, nous avons déjà monté un projet avec l'OCIRP qui s'appelait La maison du bout du monde, qui traitait, là, l'histoire d'un orphelinat. Et nous avons beaucoup joué ce spectacle en milieu scolaire.

Lors de nos débats avec des enfants, je me suis vraiment rendu compte que le mot d'orphelin n'avait pas de sens aujourd'hui.

Au-delà du spectacle, c'est vrai que là, nous sommes en création, le but, ce sera , quand le spectacle sera terminé, de le jouer devant des scolaires notamment, mais nous avons aussi prévu tout un programme de diffusion pour vraiment que le spectacle soit matière à parler des orphelins et pouvoir faire parler les enfants sur : et après, maintenant, qu'est-ce que cette petite-fille va vivre une fois que... Pouvoir se projeter dans l'avenir, comment elle pourra vivre avec le fait qu'elle a perdu son papa.

Le spectacle est vraiment une façon de faire prendre conscience des choses, l'enfant sait que ce n'est pas vrai.

Et, l'enfant aime jouer à faire semblant, l'enfant aime avoir peur et ensuite, l'enfant ayant été sensibilisé par le théâtre, la parole peut se libérer et on peut justement faire passer des messages, expliquer pour dire : est-ce que dans la classe vous savez si vous avez des copains qui ont perdu leur papa ou leur maman.

Ça permet vraiment de faire une véritable action de sensibilisation. Et ça nous paraît important de faire évoluer la société sur ce thème et c'est sûrement en commençant par les enfants qu'on pourra le faire le mieux possible.

Fin de la vidéo